Licence d’exploitation de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire

NB: Cet article n'est plus d'actualité au 18 décembre 2015,

certains des Opérateurs (MTN et Orange), ayant fait le mardi 15 décembre 2015, un premier paiement (cf. 75 GXOF par MTN, et 50GXOF par Orange)

En Côte-d’Ivoire, les opérateurs du secteur de la téléphonie mobile devront désormais débourser la somme de 100 milliards de F CFA pour obtenir une licence d’exploitation d’une durée de 15 ans.

C’est l’annonce faite par  le Ministre des Postes, des Technologies de l’Information et de la Communication, Bruno Nabagné KONE.

Sur la base d’études menées sur le Secteur des Télécommunications, le Ministre a estimé que ce montant était sans préjudice, aussi bien pour les opérateurs, que pour les 21,8 millions d’abonnés au téléphone mobile et moins de 200.000 au téléphone fixe, sur une population totale de 23 millions.

Il a révélé qu’en plus des activités ordinaires qu’exercent les opérateurs de téléphonie mobile, celles  du mobile Banking qui contribuent à la bancarisation,  rapportent aux opérateurs près de 8 milliards de F CFA.

Par ailleurs, face à la défaillance des services offerts par les  opérateurs Green, Café Mobile, Comium et Warid, le Ministre a indiqué que leurs licences leur ont été retirées et qu’elles étaient pour la plupart en phase de liquidation.

Ainsi, suite à un appel d’offres lancé par l’Etat de Côte d’Ivoire, des opérateurs Vietnamien, Français et Marocain ont manifesté leur intérêt à exercer sur le marché ivoirien.

L’objectif du gouvernement ivoirien est d’avoir à terme 4 opérateurs de  même niveau, dans le secteur de la téléphonie mobile, afin d’avoir une meilleure qualité de service.